Return to site

L'assurance emprunteur

Qu'est-ce que c'est ?

· Assurance emprunteur

L'assurance emprunteur, avant tout une sécurité

Lorsque vous souscrivez un emprunt auprès d’un organisme de crédit afin de finaliser un projet, dans la majorité des cas il est exigée (même si ce n’est pas obligatoire) de souscrire une assurance emprunteur pour garantir le remboursement de l’emprunt en cas de décès, d'invalidité ou de perte d’emploi. Dès lors, c'est l'assurance qui prend en charge le remboursement du crédit auprès de l'organisme prêteur.

Choisir la bonne assurance

Vous pouvez choisir de souscrire au contrat d’assurance proposé par votre organisme de crédit ​qui a négocié une assurance collective auprès d'un assureur.

Depuis peu la loi vous permet également d’opter pour une délégation d’assurance, c’est-à-dire souscrire un contrat d’assurance auprès de l’assureur de votre choix. Toutefois, il faut que le nouveau contrat présente un niveau de garantie équivalent au contrat d’assurance proposé par votre organisme de crédit.

Pendant les douze mois qui suivent la signature de votre offre, vous pouvez résilier l'assurance emprunteur souscrite à condition de présenter un nouveau contrat avec un niveau de garantie équivalent. Toute décision de refus du prêteur doit être motivée.

Vous pouvez également résilier cette assurance chaque année deux mois avant l’échéance du contrat d’assurance emprunteur en présentant un contrat avec les mêmes garanties que la précédente. Également, le refus du prêteur doit être motivée.

Co-emprunt et assurance

Si le prêt est au nom de plusieurs personnes (co-emprunteur), vous devez préciser à votre assureur la part de chaque assurée. Par exemple, si vous êtes deux co-emprunteur, vous pouvez :

- Soit vous assurer chacun pour la totalité du capital. Dans ce cas, si l’un des co-emprunteur décède, l’assureur remboursera à l’organisme de crédit la totalité du capital restant dû;

- Soit vous assurer l’un et l’autre pour une partie du capital. Si par exemple chacun des co-emprunteur est assuré à hauteur de 50%, en cas de décès de l’un d’entre eux, l’assureur réglera donc à l’organisme de crédit la moitié du capital restant dû.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly