Return to site

Heetch ou Uber

Comment se traduit ces revendications dans les services aux particuliers, proposés par ces deux concurrents ?

Le 2 « grands » du service VTC, qui tentent depuis un moment de se démarquer l’un de l’autre revendiquent aujourd’hui leurs origines et leur vision. Suite à des difficultés avec a justice Heetch à cru bon de rappeler à sa jeune clientèle combien le service que la startup propose est important.

Mais comment se traduit ces revendications dans les services aux particuliers, proposés par ces deux concurrents ?

Une visions qui diffère

Le service de « co-voiturage » proposé par Heetch pour les jeunes noctambules s’est en effet transformé. Cependant la vision reste la même et le concurrent d’Uber rappelle à sa clientèle qu’il s’agissait de la première startup qui se souciait des transports nocturnes empruntés par les 18-25 ans.

Le but est de proposer aux jeunes gens ayant peu de finance de pouvoir sortir la nuit et de rentrer chez eux avec un moyen de locomotion convenable et cela, à des prix adaptés. Une vrai solution populaire.

Heetch a cassé les codes du VTC pour le rendre accessible à tous!

Mais comme il en faut pour tout le monde, Uber, service de VTC est mit en place pour répondre à une autre demande.

Uber veut proposer à ses clients, un service de qualité, belle voiture par exemple, et cela à moindre coût. La clientèle visée n’est ici certainement pas la jeunesse appauvrie mais la classe moyenne et supérieure. Charmé par la bouteille d’eau et les sucreries qui y sont proposées, à titre gratuit bien sûr, la clientèle visée s’est habituée à un service qu’elle n’a plus désormais.

Côté chauffeur

Heetch propose aux clients de monter à l’avant à côté du chauffeurs. Ainsi les chauffeurs peuvent éviter un système de notations trop rude. Ce système met parfois la pression aux chauffeurs, car si le chauffeur est mal noté, il sera interdit d’accès à la plateforme.

Si Heetch parle de « chauffeurs occasionnels » Uber revendique la stabilité des siens.

En effet les chauffeurs sont plus tentés de rester connectés à Uber, car au moment de forte demandes, Uber met en place son système de majoration, tant adoré par ses usagers. Le prix des courses peut donc doubler lors des « heures de pointe ».

Heetch perd 10% de ses chauffeurs en heure de pointe, pas de majoration, plus basse rémunérations pour les professionnels.

Cependant Heetch garde en tête sa vision, toujours proposer des courses à des prix bas, mais si les chauffeurs partent pour un concurrent ce ne sera rentables ni pour eux ni pour les usagers.

Alors Heetch créer « Boost », qui propose 5 euros de plus au chauffeurs par rapport aux courses dites « normales » et fait passer les clients en prioritaire.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly